Qui est le meilleur défenseur 1 contre 1 de Premier League ?

Le pourcentage de victoires en duel au sol est utilisé pour déterminer la fréquence à laquelle un joueur dépossède un joueur entrant dans une situation 1v1.

Nous savons tous que l’arrière droit de Manchester United, Aaron Wan-Bissaka, est un duelliste suprême, mais nous ne savions pas à quel point il s’en sortait statistiquement, mais n’ayez crainte.

Wan-Bissaka a participé au match tumultueux de son équipe contre Séville, mais a sans surprise remporté 100% de ses duels au sol.

Take5andStayAlive VIDÉO DU JOURFAITES DÉFILER POUR CONTINUER AVEC LE CONTENU

Utilisateur de Twitter VisualGame quote a tweeté une compilation de chacun des duels de l’Anglais cette campagne.

Sa réponse, qui a reçu beaucoup d’attention, affichait un graphique répertoriant les meilleurs et les pires défenseurs de Premier League en termes de pourcentage de duels gagnés.

Et certains pourraient vous surprendre.

Les meilleurs et les pires défenseurs de Premier League en 1v1

Meilleur % de victoire 1 contre 1

Aaron Wan-Bisakka – 93,8 %

Guillaume Saliba – 83,3 %

Luc Shaw – 80%

Antonée Robinson – 79,5 %

Kenny Tête – 77,8 %

Reece James – 77,8%

Ezri Konsa – 76,2 %

Ashley Young – 75 %

Thiago Silva – 75%

Pire victoire 1 contre 1 %

Kyle Walker – 17,6 %

Aaron Creswell – 36,8 %

Raphaël Varane – 37,5%

Lewis Dunk – 40%

Ben Godfrey – 40,9 %

Harry Souttar – 43,8 %

Virgile van Dijk – 43,8 %

Alex Moreno – 44%

Tim Rame – 45,8 %

L’incroyable taux de victoire d’Aaron Wan-Bissaka

Comme taquiné, Wan-Bissaka est en tête de liste, avec un taux de victoire hors du commun de 93,8 %.

Le défenseur n’a été battu qu’une seule fois cette saison, selon les données, et cela s’est produit lors de sa confortable victoire 3-0 contre Nottingham Forest. On pense que c’est Emmanuel Dennis qui est le seul homme à avoir eu raison de Wan-Bissaka.

De l’autre côté du spectre, le défenseur de Manchester City, Kyle Walker, a le pire pourcentage de victoires en duel avec seulement 17,6 %.

Selon Opta, l’arrière rapide comme l’éclair a défendu 17 1v1 cette saison et n’a réussi à en gagner que trois.

Le partenaire de Wan-Bissaka sur le flanc opposé, Luke Shaw, occupe la troisième place avec un pourcentage de victoire impressionnant de 80 %.

Cela montre peut-être la philosophie brûlante d’Erik ten Hag de ne pas être facilement battu dans les zones défensives plus larges.

Le pourcentage de Raphaël Varane donne cependant une vision plus lamentable puisque le Français n’a remporté que 37,5% de ses duels cette saison.

Parlons de Virgil van Dijk – un homme autrefois connu pour son incroyable capacité 1v1.

Souvent loué pour son aura calme lorsqu’il se dispute le ballon dans un duel, il semble que son taux de réussite en duel ait pris un sacré coup.

Liverpool connaît actuellement une triste situation qui pourrait jouer dans ses chiffres étonnamment plus faibles.

L’avenir d’Aaron Wan-Bissaka à Manchester United

Un thème commun de la prise de décision d’Erik ten Hag est de peser sa position d’arrière droit.

Diogo Dalot était une figure indispensable pour la pré-Coupe du monde des Red Devils, mais il a apparemment été délogé de sa position autrefois certaine.

La paire partage désormais généralement la charge de la liste des rencontres très encombrée de United.

On ignore actuellement s’il continuera à faire partie des plans de Ten Hag pour le prochain mandat, mais un regard sur ses numéros de duel pourrait changer l’avis du Néerlandais.

Le football n’est pas qu’une question de statistiques, mais ces chiffres placent Wan-Bissaka dans sa propre fourchette – cela vaut-il la peine que Gareth Southgate le regarde avant le prochain tournoi Euro 2024 ?